1933-1936 – Archives de l’AEF – Ingérence de l’administration coloniale dans les chefferies traditionnelles

Le Makoko de Mbé est le roi des Téké. En 1880, le Makoko Iloo 1er signe avec Savorgnan de Brazza le traité d’alliance de Mbé qui constitue le premier jalon de la présence française en Afrique équatoriale. Une cinquantaine d’années plus tard, dans les années 1930, l’administration coloniale de l’AEF suit avec attention le devenir de la monarchie Téké et de ses héritiers : la relation avec le Makoko incarne l’origine et le symbole de la colonisation française en Afrique centrale.
Ces archives permettent d’interroger le rapport de l’administration coloniale aux autorités pré-coloniales en Afrique centrale, ainsi que l’interaction (d’essence asymétrique) entre ces deux pouvoirs.