La situation au Congo Français en 1888


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est une fois de plus à l’incontournable Nicolas Rouzé que nous devons la découverte de ce document. On pourra y lire qu’un projet de rendre navigable l’axe Kouilou-Niari était alors très sérieusement envisagé.