Les hymnes nationaux de la République du Congo

En 1959 la République du Congo n’a qu’un an d’existence, elle se dote d’un hymne national, La Congolaise. 

Suite à l’adoption d’un gouvernement marxiste, la République du Congo changea son nom pour celui de République populaire du Congo. Elle adopte à compter du 1er janvier 1970 un nouvel hymne. Les «Trois Glorieuses  » en référence à la révolution de 1963, durant laquelle l’armée, soutenue par des groupes syndicaux, renversa l’abbé Fulbert Youlou, premier président du pays dans un soulèvement populaire de trois jours communément appelé « Les Trois Glorieuses ».

En 1991 a lieu la conférence nationale qui met un terme à l’expérience marxiste. Elle en profite pour se séparer de l’adjectif populaire et pour rétablir “La Congolaise “ en tant qu’hymne national.

Pour écouter cliquer sur le titre de chapitre.

1- La Congolaise

Paroles : Jacques Tondra et Georges Kibanghi
Musique : Jean Royer et Joseph Spadilière
En ce jour, le soleil se lève
Et notre Congo resplendit
Une longue nuit s’achève
Un grand bonheur a surgi
Chantons tous avec ivresse
Le chant de la liberté.
 —
Refrain :
Congolais debout fièrement partout
Proclamons l’union de notre nation
Oublions ce qui nous divise
Soyons plus unis que jamais.
| Vivons pour notre devise :
Unité, Travail, Progrès. | (x2)
 —
Des forêts jusqu’à la savane
Des savanes jusqu’à la mer
Un seul peuple une seule âme
Un seul cœur ardent et fier
Luttons tous tant que nous sommes
Pour notre vieux pays noir.
 —
Refrain
 —
Et s’il nous faut mourir en somme
Qu’importe puisque nos enfants
Partout pourront dire oh comme
On triomphe en combattant
Et dans le moindre village
Chantons sous nos trois couleurs.
 —
Refrain
 ————–

2- Les Trois Glorieuses

Paroles : Henri Lopès
Musique Philippe Mockouamy
Lève toi, Patrie courageuse,
Toi qui en trois journées glorieuses
Saisis et porte le drapeau
Pour un Congo libre et nouveau,
Qui ne jamais plus ne faillira,
Que personne n’effrayera.
 —
Refrain :
Nous avons brisés nos chaines,
Nous travaillerons sans peine,
Nous sommes une Nation souveraine.
Si trop tôt me tue l’ennemi,
Brave camarade, saisis mon fusil;
Et si la balle touche mon cœur,
Toutes nos sœurs se lèveront sans peur,
Et nos monts, nos flots en fureur
Repousseront l’envahisseur.
Refrain
Ici commence la Patrie
Où chaque humain a le même prix.
Notre seule guide c’est le Peuple.
Notre génie c’est encore le Peuple.
C’est lui seule qui a décidé
De rétablir sa dignité.
Refrain