Alfred Raoul (1938-1999) – Président interimaire de la République du Congo (09/1968-01/1969)

Alfred_Raoul_1970
Alfred Raoul Pointe-Noire (Afrique-Équatoriale française) 15 décembre 1938  – 16 juillet 1999 , fut le premier Saint-Cyrien congolais.

Le 7 septembre 1968, le CNR aménage l’Acte fondamental et supprime la fonction de Président de la république. Le Premier ministre Raoul est chargé d’assurer l’intérim à la tête de l’État jusqu’à la mise en place d’institutions définitives. En réalité, depuis la mise en place du CNR, Marien Ngouabi est le véritable homme fort du pays.

Le général Alfred Raoul occupa les postes de Premier ministre puis de président de la République du Congo (du 5 septembre 1968 au 1er janvier 1969 soit 144 jours).

Il fut plusieurs fois ambassadeur (Benelux, Égypte…), dirigea la compagnie sucrière SUCO, la Banque nationale de développement du Congo (BNDC)…

Il était marié à Émilienne Raoul, née Matingou. Il est à l’origine du boulevard des Armées qui porte aujourd’hui son nom.

Grand amateur des arts, il jouait à plusieurs instruments de musique (guitare, saxophone…) et passait à ses heures perdues du temps avec les grands musiciens du Congo (Essou,…) à jouer à son domicile, juste pour le plaisir.

Il est mort en France et enterré à Pointe-Noire. Il a été décoré à titre posthume le 28 novembre 2010 en même temps que toutes ces personnalités qui ont fait la République du Congo. Un buste à son effigie (accompagné de plusieurs autres) a été érigé en août 2012 sur une avenue piétonne faisant face à la gare centrale de Brazzaville. Il est à l’origine de la construction du boulevard des Armées débaptisé depuis Boulevard Alfred Raoul.