Les missions Fourneau

Alfred Fourneau (né en 1860 à Rambouillet, Seine-et-Oise – décédé en mai 1930 à Paris est un explorateur et administrateur français en Afrique noire.

 fourneau

Alfred Fourneau né le 14 juin 1860, commence sa carrière comme simple soldat dans le Génie militaire (1879), mais demande en 1884 à faire partie de la Mission de l’ouest africain dirigée par Brazza, ce qui va influencer toute sa vie. Il fait son premier séjour au Gabon en 1884-1885.  Il est chargé de la circonscription de Loango.

Recruté par Pierre Savorgnan de Brazza et Chavannes, il explore la région comprise entre le nord de l’Ogooué et le Rio Campo en 1889.

Brazza lui confie en 1890 la mission de remonter le cours de la Sangha en direction du lac Tchad. Son expédition, partie de Brazzaville le 19 février 1891, est victime en dans la nuit du 12 au 13 mai 1891 d’une attaque des Gbaya du village de Zaouro Koussio, et doit rebrousser chemin.

Devenu administrateur colonial, Alfred Fourneau est à nouveau chargé d’une mission à laquelle participent son frère Lucien, alors lieutenant, et un collègue Alphonse Fondère : il s’agit cette fois d’assurer la liaison entre le fleuve Congo et le Gabon, toujours par la Sangha, et Libreville est atteint en juin 1899.

À partir de 1888 et après 1900, il explore la région du  Woleu-Ntem .

En 1901, Fourneau dirige la commission de délimitation franco-portugaise (frontière entre le Cabinda et le Congo).

Administrateur de 1ère classe en 1899, en poste au Congo, il est en 1902 directeur politique au Tchad.

Nommé gouverneur en 1906, il est alors secrétaire général du commissariat du Congo, puis est gouverneur du Gabon en 1906, gouverneur de l’AEF en 1906-1907.

Il prend sa retraite en 1908.

Toutefois, il est nommé commissaire au Cameroun entre 1916 et 1919. Il est titulaire de la Légion d’Honneur(officier), et des Palmes académiques.

Lucien Louis Fourneau, officier de la Légion d’Honneur et des Palmes académiques, est né en 1867 à Saint-Cyr-l’Ecole (Seine-et-Oise), et a commencé une carrière militaire (1887-1906), avant de devenir administrateur colonial au Congo (1906), administrateur en chef en 1911, et gouverneur en 1912. Il assure l’intérim de lieutenant-gouverneur en Oubangui-Chari-Tchad en1909, et est nommé au Moyen-Congo en 1912.

Né le 26 août 1865 à Marseille, Alphonse Fondère est entré en service en 1886, au Congo, comme auxiliaire sous les ordres de Brazza. Il gravit tous les échelons avant de devenir administrateur colonial en 1894. Il prend part à la mission hydrographique Niari-Kouilou en 1895-1896. Il est placé hors cadre en 1900 et dirige plusieurs sociétés commerciales coloniales comme les Messageries fluviales du Congo. Il meurt à Addis-Abbeba en 1930, au moment des fêtes du couronnement du Négus.