« L’Expansion coloniale du Congo français » par Fernand Rouget – 1906

Mission Marchand (1896-1899) a Fachoda (Soudan) : le capitaine francais Baratier (1864-1917) et ses troupes avancant a travers le marais en direction de Fachoda. (D'apres le journal de route du capitaine Baratier). Illustration in "Le Pelerin" du 6 novembre 1898. ©lee/leemage

Mission Marchand (1896-1899) a Fachoda (Soudan) : le capitaine francais Baratier (1864-1917) et ses troupes avancant a travers le marais en direction de Fachoda. (D’apres le journal de route du capitaine Baratier). Illustration in « Le Pelerin » du 6 novembre 1898. ©lee/leemage

Fernand Rouget (Toulouse, 29-07-1876 - Paris, 03-12-1948) - Fonctionnaire colonial, rédacteur au ministère des colonies,  commissaire adjoint du Congo à l'exposition coloniale de Marseille (a aussi utilisé le pseudonyme de Fernand de Rouvray)

Fernand Rouget (Toulouse, 29-07-1876 – Paris, 03-12-1948) – Fonctionnaire colonial, rédacteur au ministère des colonies,  commissaire adjoint du Congo à l’exposition coloniale de Marseille (a aussi utilisé le pseudonyme de Fernand de Rouvray)

L’Expansion coloniale au Congo français est une étude de l’histoire, de la géographie, de la population, des structures administratives et de l’économie du Congo, publiée en 1906 en parallèle de l’exposition coloniale française de Marseille. Dans les années précédant la première guerre mondiale, l’empire mondial de la France, second en taille derrière la seule Grande-Bretagne, atteignait son apogée. L’exposition avait pour but de glorifier la mission civilisatrice de la France ainsi que de mettre en lumière son commerce lucratif avec les colonies, dont l’essentiel transitait par le port de Marseille. Coincée entre le Congo belge au sud et le Cameroun contrôlé par l’Allemagne au nord, le Congo passa sous contrôle français dans les années 1880. En 1908, il fit partie de l’Afrique équatoriale française, avec le Gabon, le Tchad et l’Oubangui-Chari (aujourd’hui la République centrafricaine). Cet ouvrage, comme d’autres produits dans le cadre de l’exposition de Marseille, décrit en détail la façon dont les Français administraient leurs colonies. Il contient de nombreuses photographies et cartes, des inventaires et des tableaux. Il comprend également des descriptions détaillées du paysage, des cultures, des langues et des religions de la colonie, et décrit la structure administrative, économique et politique de la domination française.

942 pages : 88 illustrations (y compris des planches et des portraits), des cartes (partiellement pliées), des tableaux (partiellement pliés).

Lire le livre en ligne ou Téléchargez le pdf